Aller au contenu principal

Les soins de santé primaires représentent le premier échelon de contact entre les malades ou les communautés et les services structurés de soins. L’évolution technologique et économique joue un rôle globalement positif dans le développement sanitaire. Il subsiste malgré tout un paradoxe : l’inégalité devant la santé.

 

  1. Contexte de la formation

Certains groupes sociaux sont plus fragilisés (précarité, pauvreté ...) que d’autres. Le renforcement des systèmes de soins de santé de première ligne favorise l’accès aux soins pour tous et améliore la qualité de vie et le niveau de santé des habitants.

  • Les soins de santé primaires peuvent couvrir la majorité des besoins de santé d’une personne tout au long de sa vie ; comme la prévention, le traitement, la réadaptation et les soins palliatifs.

  • Sur les 7,3 milliards d’habitants que compte notre planète, la moitié au moins n’est toujours pas complètement couverte par les services de santé essentiels.

  • Sur 30 pays pour lesquels des données sont disponibles, seuls 8 leur consacrent annuellement au moins 40 US$ par personne.

  • Un personnel adapté est essentiel pour pouvoir prodiguer des soins de santé primaires. Or, on estime qu’il manque 18 millions de personnels de santé dans le monde.

A cet effet, le diplôme d’établissement en services des soins de santé primaires mis en place par l’École Nationale de Santé Publique (ENSP) a été établi en se focalisant sur le renforcement des compétences des professionnels de santé en soins de santé primaires pour renforcer le système de santé au niveau de la première ligne.

 

  1. Objectifs de la formation

Objectif général :

 

 

Former des gestionnaires de la première ligne du système de santé capable de décliner les éléments essentiels des SSP pour donner un véritable sens des soins de santé de base.

 

Objectifs spécifiques :

 

 

  • Comprendre l’organisation du système des soins de santé au Maroc et le rôle des soins de santé primaires.

  • Gérer efficacement les différents motifs de consultation selon les ressources disponibles en première ligne.

  • Etre centré sur le patient et sa famille avec une approche biopsychosociale.

  • Etre capable de communiquer avec le patient et son entourage. 

  • Etre capable de prendre charge de manière intégrée les personnes atteintes de maladies non transmissibles. 

  • Gérer les situations d’urgence les plus fréquentes en médecine générale (urgences pré hospitalières).

  • Gérer les principaux aspects de la santé maternelle et de l’Enfant.

  • Prendre en charge les personnes atteintes de troubles mentaux.

  • Assurer la mise en œuvre des programmes de prévention et de promotion de la santé.

  • Assurer la surveillance épidémiologique.

  • Réaliser le diagnostic communautaire et identifier les principaux déterminants de la santé.

  • Coordonner au niveau des ESSB les activités de prévention et de contrôle liés à l’hygiène et à l’environnement.

  • Développer la promotion de la santé dans sa communauté.

  • Planifier et Organiser les activités de soins.

  • Participer à la gestion administrative au niveau des ESSB.

  • Assurer la gestion du système   d’information (monitoring).

 

  1. Public cible 

Le diplôme d’établissement en services des soins de santé primaires de l’ENSP s’adresse à des professionnels de santé qui travaillent ou désireux d’exercer dans le domaine des soins de santé de base et de la santé communautaire.

L’accès à ce diplôme d’établissement est ouvert aux candidats, nationaux ou internationaux, doivent être titulaires d’un doctorat en médecine, en pharmacie ou en chirurgie dentaire ayant au moins 3 ans de service effectifs, ou tout autre fonctionnaire du Ministère de la Santé et organisme publics ou privés, titulaires d’un diplôme donnant accès au moins à l’échelle 10 de rémunération et comptant 5 années de services effectifs dans le domaine social.